Le Figaro littéraire

Le Figaro littéraire, 5/11/2009, Blaise de Chabalier

 

Un travail de titan, l’œuvre d’une vie dont le résultat est une magnifique réussite.

 

Un travail de titan, l’œuvre d’une vie dont le résultat est une magnifique réussite. L’Américaine Sue Carrell, docteur en littérature française, s’est plongée depuis 1986 dans la correspondance savoureuse de deux amoureux hors normes : la comtesse de Sabran, née en 1749, et le chevalier de Boufflers, né en 1738. Deux belles âmes qui se rencontrèrent en mai 1777.

Leur amour se développa au fil de lettres délicieuses qu’ils s’échangèrent pendant de nombreuses années, alors qu’ils ne devenaient amants qu’en 1781. En 1797, ils se marient, et leur amour persistera jusqu’à leur mort, lui en 1815, elle en 1827.

Sue Carrell propose un premier volume (deux autres suivront) parfaitement ordonné chronologiquement et largement complété par rapport aux éditions anciennes. De plus, des éléments biographiques des tourtereaux permettent de replacer cette idylle dans son contexte historique.

La correspondance de ces deux êtres raffinés – lui est un ami de Voltaire – est d’une incroyable richesse. Littérature, philosophie, peinture, vie de tous les jours, sont abordés. Mais c’est l’amour qui domine : « Je serai dans ton cœur mieux encore que partout ailleurs, et je m’en rapporte à lui pour te faire ressouvenir de ta malheureuse femme », écrit la comtesse en 1785, alors que le chevalier part pour le Sénégal où il a été nommé gouverneur.